TECHNO : La vision augmentée

Régulièrement évoquées dans la presse depuis quelques années, les lunettes connectées ressemblent à un serpent de mer. Sans doute, faut-il laisser du temps au temps… Lorsqu’Apple a dévoilé sa première montre connectée en 2014, on ne peut pas dire qu’elle a suscité l’engouement des consommateurs. Ni même des marques de montres traditionnelles qui la réduisaient à un gadget. Pourtant, plus de 42 millions de montres connectées ont été vendues en 2018 (dont 50% d’Apple Watch) et les marques technologiques se bousculent derrière Apple : Samsung, Fitbit, Pebble, Jawbone, Garmin,Withings, Huawei, Xiaomi… Et désormais aussi les marques horlogères bien décidées à ne pas laisser passer le train de la technologie comme Louis Pion, Fossil, Swatch, Frédérique Constant, Montblanc, Tag Heuer, Hublot, Breitling ou encore Louis Vuitton.

Les lunettes connectées ou « système d’imagerie personnelle» pour reprendre une formulation technique, sont une sorte d’ordinateur portable qui optimise, par des informations complémentaires, tout ce que voit le porteur. Les informations sont recueillies par le biais de capteurs externes et internes intégrés aux montures, ou contrôlées et récupérées à partir d’autres dispositifs comme un smartphone. Ce dispositif peut soutenir les technologies sans fil comme le Bluetooth, le Wi-Fi et le GPS. Des modèles actuels exécutent un système d’exploitation mobile et fonctionnent comme des lecteurs multimédias portables permettant entre autres d’envoyer des fichiers audio et vidéo à l’utilisateur, d’autres disposent d’un lifelogging (c’est-à-dire, un micro appareil photo sans interrupteur qui immortalise tous les moments de la vie) et d’un capteur d’activité. 

Le marché des wearables est encore tiré par les montres connectées, mais il va connaître une forte croissance dans les prochaines années notamment avec les lunettes connectées. Selon International Data Corporation, le marché mondial des wearables a représenté 124,9 millions d’unités fin 2018, en hausse de +8,2% vs 2017, il devrait atteindre les 200 millions d’unités en 2022. Les spécialistes des lunettes connectées fourbissent leurs armes pour développer un marché futur, en témoignent les dernières innovations très portables proposées dont nous faisons un nouveau point. A noter que de nombreux modèles associent la voix et l’écoute à la vue, ce qui prend tout son sens quand on parle de vision augmentée

Nreal Light

Dévoilées pour la première fois au CES 2019, les Nreal Light sont proches de lunettes solaires classiques. Elles ne pèsent que 85 grammes et disposent d’un champ de vision de 52° pour une résolution de 1920 x 1080 pixels à 60 Hz. Elles sont aussi équipées de deux caméras qui permettent un suivi du positionnement sur six axes ainsi que des fonctionnalités de reconnaissance d’objet.

Bose

Après les enceintes et les casques, Bose propose Frames, des lunettes sonores pour écouter de la musique et accéder à une plateforme de réalité augmentée audio. Les branches embarquent un système acoustique qui émet un son rayonnant directement vers la conque de l’oreille du porteur, de façon à ce que lui seul puisse entendre le son. A cela s’ajoute la plateforme Bose AR avec un capteur de mouvement à 9 axes (trois axes de rotation, trois axes d’accélération, et trois axes d’orientation grâce à une boussole) qui, associé au GPS d’un smartphone, peut déterminer la position de l’utilisateur et la direction de son regard, afin de lui fournir des informations sonores parfaitement adaptées pour se déplacer.

North 

Le fabricant de lunettes canadien North semble avoir compris la philosophie d’Apple : faire simple, beau et accessible. Ses lunettes connectées Focals sont les plus portables et les plus faciles à utilisées du marché. Elles intègrent un micro projecteur dans la branche de droite qui affiche sur le verre les informations provenant du smartphone, via le Bluetooth et l’assistant vocal Alexia d’Amazon. Pour contrôler les lunettes, une bague sert de joystick pour naviguer dans l’interface. Leur esthétique étant soignée, design et portable, elles peuvent évidemment recevoir des verres de prescription pour les porter au quotidien.

Zungle

TS Les lunettes solaires Zungle, créées par une startup californienne, sont dotées d’une intelligence artificielle (AI) avec Bluethooth 5.0, contrôle vocal et hautparleurs Vibra pour écouter de la musique, passer des appels téléphoniques, écouter une navigation GPS, des messages, des informations internet, etc., tout cela sans fil depuis le téléphone mobile connecté.

Vuzix Blade

Associées à un smartphone, les lunettes connectées Vuzix Blade permettent d’afficher des notifications du téléphone, servir de télécommande pour la lecture de musique, prendre des photos et des vidéos… via le Wi-Fi ou le Bluetooth. Elles sont même compatibles avec l’assistant vocal d’Alexa d’Amazon. L’affichage clair et précis des informations est projeté sur le verre droit en miniature. Et elles peuvent être équipées de verres correcteurs.

Voxos 

Les lunettes intelligentes Voxos permettent de recevoir de la musique et des informations via un téléphone mobile, mais elles ont aussi un effet positif sur les personnes souffrant de troubles auditifs comme les acouphènes. Selon un rapport de JAMA Otolaryngology-Head & Neck Surgery, 1 adulte sur 10 vit avec un acouphène. En partenariat avec Hearology, une entreprise qui redéfinit l’industrie de l’audiologie, les lunettes Voxos aident alors les patients souffrant de déficience auditive. Au-delà de cette qualité, les lunettes permettent d’écouter de la musique, des livres audio, de prendre un appel téléphonique, d’obtenir les directions GPS et d’utiliser la commande vocale pour naviguer sur internet.

 VSP Global & University of Southern California

L’University of Southern California s’est associée à l’opticien américain VSP Global pour développer les lunettes connectées Level. Étanches et déclinées en trois versions différentes, elles embarquent des capteurs (accéléromètre, gyroscope et magnétomètre), mesurent le nombre de pas effectués, les calories brûlées et le temps d’activité. Elles transmettent les données collectées vers le smartphone de l’utilisateur par l’intermédiaire du Bluetooth. Une application compagnon est également disponible sur iOS et Android pour le suivi d’activité et une fonction « Trouver mes lunettes » pour les localiser quand on les égare.

TRENDS BY SILMO n°24