L'essentiel de l'optique n°4

Publié le par Caroline Duani - mis à jour le

SILMO-Paris : La clef de l’offre différenciante

Segmenter, stimuler, valoriser votre offre : faites entendre votre belle différence, celle qui fait de vous le professionnel irremplaçable sur votre zone. Ce sont les consommateurs qui nous le disent : les propositions des commerces de l’optique ont encore un aspect trop lisse, trop standardisé. D’autant que les présentoirs tendent à effacer l’architecture des produits, et qu’une mise en espace trop peu contextualisée ne renvoie pas suffisamment au consommateur l’image de sa propre vie. D’un magasin à l’autre tout semble pareil.

Mais si tôt que vous créez un écart, une aspérité, de l’inattendu, et donc du désir, vous n’entendez plus parler ni de mutuelle ni de prix. La hiérarchie des priorités se remet naturellement à l’endroit et vous pouvez recommencer à faire votre métier, tout votre métier.

Afin de penser votre offre dans cet esprit de co-création permanente avec le consommateur, le SILMO-Paris vous offre chaque année le panorama international des tendances, des nouveautés, des innovations. Son intensité inspirante tient en grande part à sa parfaite saisonnalité : en automne, il lance l’année optique avec tonicité. Son unité de lieu, son unité de temps, lui confère son extraordinaire densité : quatre jours de découvertes, de démonstrations, de comparatismes, de discussions avec les fournisseurs où l’opticien peut repenser l’objet lunettes et tous ses services associés avec tous ceux qui le réinventent continûment. Le tout dans une atmosphère festive qui en fait tout le charme. Quatre jours pour fabriquer le succès de l’année qui vient.

Le SILMO-Paris, c’est cette multiplicité d’échanges d’une richesse rare où la filière toute entière vient se ressourcer, chaque année, tant par le niveau des créations que par l’enthousiasme que celui-ci suscite. L’occasion unique pour l’opticien de rompre l’isolement, de lever la tête du guidon, de repenser son affaire, de sentir ces courants émergents qui le porteront vers la réussite. Il est bon d’évaluer son offre produit, dans sa diversité, son étendue et sa segmentation. « Où en suis-je de mon offre, où en serais-je dans un monde idéal ? », doit-on se demander. Avec cette question en tête, vous voilà à repenser complètement la stratégie générale de votre affaire. Le marché possède pour l’opticien deux entrées : soit par le bas, en partant des intérêts à très courts termes (politique de remises, etc.), soit par le haut, en partant des besoins et des désirs des consommateurs. Un mixte des deux n’existe pas. Il faut choisir.

On ne séduit pas le consommateur sans repenser son offre en permanence. Il faut connaître les produits, les évaluer, les comparer. En ne négligeant ni les sociétés émergentes ni les recoins : car les perles de demain s’y trouvent déjà.

Ce sont vos partis pris qui vous rendent visibles. Le SILMO-Paris est ce lieu unique où chaque année ils s’élaborent.   

A suivre…

 

Gérard LARNAC
L’Essentiel de l’Optique

 

RENDEZ-VOUS DU 6 AU 9 OCTOBRE POUR UNE EDITION EXCEPTIONNELLE